-

Une approche durable et circulaire

Les surfaces Laminam sont durables, car elles sont en grande partie constituées de matériaux naturels et recyclés issus de processus industriels respectueux de l’environnement.

Leader mondial dans la production de plaques céramiques de grand format et de faible épaisseur, Laminam a toujours été inspiré par le concept d’évolution durable. Un choix déterminé pour répondre à l’appel de l’opinion publique mondiale en faveur de mesures significatives pour réduire l’impact industriel sur l’environnement.

Notre entreprise a harmonisé tous ses processus industriels et la composition des matériaux de ses surfaces avec les principes de durabilité. En effet, les plaques céramiques Laminam contiennent entre 20 et 40 % de matériaux recyclés provenant des déchets de précuisson du cycle industriel de l’entreprise. Dans certains produits, généralement ceux dont la couleur est plus foncée, le pourcentage peut atteindre 60 %. Cela est confirmé par les certifications LEED et BREEAM, obtenues par le biais d’organismes de certification internationaux qui évaluent la durabilité des bâtiments en fonction de la compatibilité environnementale des matériaux utilisés.

 

À la fin de leur « cycle de vie », les surfaces Laminam peuvent être facilement broyées et recyclées à leur tour dans des processus de production internes ou externes. L’analyse de leur composition ne laisse aucun doute : elles sont constituées à 94 % de matériaux d’origine naturelle (argiles, feldspaths et silices), à 4 % de verre, d’émaux et de pigments et à 2 % seulement de colles et de fibres, soit l’un des pourcentages les plus faibles du secteur.

L’univers Laminam dans son ensemble s’inspire d’un modèle d’économie circulaire visant à minimiser l’impact environnemental et la production de déchets. Quatre-vingt-quinze pour cent des déchets, issus du traitement des plaques céramiques avant qu’elles entrent dans les fours, sont réutilisés pour en produire de nouvelles ; 100 % de l’eau utilisée est réintroduite dans le circuit industriel grâce à des systèmes de traitement des eaux usées ; la quasi-totalité des déchets, composés à 99 % de substances non dangereuses, est recyclée et tout ce qui ne peut être réutilisé est confié à des entreprises certifiées pour être mis au rebut.

L’amélioration continue des machines, ainsi que des différents processus de production et de distribution a permis en 2020, sur les sites italiens, de réduire de 16 % les prélèvements d’eau, de 23 % les déchets produits et de 17 % la quantité de matériaux d’emballage utilisés (qui, dans une proportion croissante, sont de plus en plus récupérés). Des chiffres qui confirment la tendance à la baisse de la consommation et de la production de déchets de la part de l’entreprise, dans une optique de durabilité à 360°.

Laminam joue un rôle de premier plan parmi ceux qui tentent de changer l’avenir de la planète pour le meilleur en trouvant un nouvel équilibre entre la production industrielle et le respect de l’environnement. Un exemple concret de la manière dont l’esprit d’entreprise, la recherche technologique continue et la nature peuvent être alliés dans une perspective à long terme de progrès durable.