Pays

Nouveautés -

Laminam habille les façades extérieures du village olympique de Pékin

Au total, 20 000 mètres carrés de surfaces céramiques Laminam Oxide Moro 3+ recouvrent les parois extérieures du village dédié aux athlètes du monde entier, créant ainsi un cadre urbain recherché.

Né du réaménagement d’une ancienne aciérie au cœur du quartier industriel de Pékin, le village olympique et paralympique accueillera les athlètes pendant toute la durée des Jeux d’hiver. L’ensemble architectural est enrichi par les majestueuses façades recouvertes de grandes plaques céramiques qui, interrompues dans leur rythme par de grandes fenêtres, portent la signature du design Made in Italy de LAMINAM.

Le processus de construction, qui s’est étalé sur trois ans, souligne l’intention ambitieuse de l’architecte en chef du projet, Bo Hongtao, qui, mû par la volonté de préserver le caractère industriel existant, a choisi d’explorer des solutions architecturales innovantes, en revisitant le site d’origine sous un angle contemporain et surtout durable.

 

Le choix des surfaces céramiques Laminam s’inscrit parfaitement dans une optique de conservation urbaine et d’innovation technologique, donnant une place centrale à l’évaluation de l’impact environnemental de chaque construction.

Les plaques Laminam sont non seulement très résistantes aux contraintes mécaniques, aux produits chimiques et à l’usure, mais elles répondent aussi parfaitement, d’un point de vue esthétique, à la recherche stylistique de l’architecte : dans la couleur Moro de la collection Oxide, en effet, les surfaces simulent les effets que les différents agents atmosphériques ont sur le fer, renforçant sa matérialité grâce à la réflexion de la lumière du soleil sur la surface. De plus, ils permettent une reprise architecturale harmonieuse en continuité avec le style industriel et underground du site d’origine.

 

 

« Le projet du village olympique de Pékin repose sur trois piliers majeurs : la continuité, l’innovation et la durabilité », a déclaré Bo Hongtao. « Dans la recherche des matériaux, je n’ai pas eu de doutes majeurs quant au choix. Si d’un côté, en effet, l’acier représentait la solution esthétique la plus cohérente, d’un autre côté, je ne pouvais pas compter sur sa fiabilité en termes de résistance aux intempéries. Après avoir exclu le verre en raison de sa lourdeur excessive, j’ai trouvé dans les plaques Laminam toutes les caractéristiques stylistiques et fonctionnelles que je recherchais, en premier lieu leur légèreté et leur matérialité. La texture particulière d’Oxide donne également vie à des jeux de lumière extraordinaires, qui finissent par mettre en valeur l’ensemble du complexe. »

Les détails du projet peuvent être consultés ici :

Beijing Winter Olympics Plaza